Qu'est-ce que la DeFi ?

La finance décentralisée (DeFi) désigne la grande variété de produits et services financiers disponibles sans autorité centralisée comme une banque. Cette décentralisation, rendue possible par les blockchains et les contrats intelligents, est au cœur du Web3.

Pensez par exemple à des sociétés comme Chase ou PayPal qui peuvent vous aider à échanger des devises, à contracter un prêt ou à envoyer des paiements partout dans le monde. Dans chaque cas, vous comptez sur une banque ou un courtier (une autorité centralisée) pour offrir ces services. La DeFi consiste à coordonner les mêmes (et meilleurs) services financiers avec une transparence vérifiable publiquement, par le biais de contrats intelligents automatisés… mais entre pairs.

Le point commun entre la grande variété d’outils DeFi est qu’ils ne dépendent pas d’intermédiaires comme les banques. Ceci est rendu possible grâce à une technologie décentralisée (ou Web3) comme les réseaux de blockchain. Tout comme le Web3 lui-même, la DeFi est :

  • À confiance réduite (elle s’appuie sur la technologie blockchain au lieu de bases de données centralisées comme celles gérées par les courtiers ou les banques, ce qui signifie que les utilisateurs n’ont pas à faire aveuglément confiance à de grandes organisations aux règles opaques)
  • Sans autorisation (toute personne possédant un portefeuille cryptographique peut participer, sans avoir besoin de qualification financière ou d’approbation d’une autorité comme un gouvernement)

Quand la DeFi a-t-elle commencé ?

La DeFi est une invention de l’ère crypto, construite sur des réseaux décentralisés alimentés par la technologie blockchain et les crypto-monnaies. Le terme « DeFi » lui-même a été inventé en 2018.

Certains considèrent que le bitcoin (la première crypto-monnaie largement adoptée) est à l’origine de la DeFi, car il a permis des transactions mondiales de pair à pair. Mais si le bitcoin a rendu possible les paiements entre pairs, il ne représente qu’une partie infime du monde de la DeFi. En réalité, la DeFi telle que nous la connaissons aujourd’hui a commencé sur la blockchain Ethereum.

La technologie qui alimente la DeFi

En 2015, le réseau Ethereum a lancé et rendu célèbres les « contrats intelligents », qui sont comme des programmes spécialisés qui vivent sur une blockchain. Grâce à cette innovation, Ethereum est devenue la première blockchain « programmable », capable de faire bien plus que de simples transactions de pair à pair. En superposant et en combinant des contrats intelligents (un peu comme l’empilement de blocs Lego), les développeurs pouvaient concevoir des applications décentralisées entières (« DApps ») qui vivent sur une blockchain plutôt que sur un serveur appartenant à une entreprise.

Grâce à cette innovation, les développeurs ont commencé à concevoir toutes sortes de DApps et de protocoles DeFi pour fournir des services financiers tels que le prêt, l’emprunt, le commerce, les produits dérivés et plus encore au marché des crypto-monnaies. Au cours des années suivantes, la popularité de la DeFi a explosé sur le réseau Ethereum. Les utilisateurs pouvaient enfin contrôler directement leurs finances sans dépendre des gouvernements ou des banques. Suivant les traces d’Ethereum, il existe maintenant de nombreuses blockchains avec une programmabilité similaire et leurs propres écosystèmes DeFi florissants.

Problèmes avec la finance traditionnelle

Vous vous demandez peut-être pourquoi quelqu’un voudrait utiliser les outils de DeFi par rapport à ce qui est disponible dans la finance traditionnelle : après tout, la finance traditionnelle a plus de règles, de règlements et de protections pour les clients, non ? En réalité, l’infrastructure financière traditionnelle peut rendre l’accès aux services financiers plus difficile pour les gens, et les oblige à faire confiance à des institutions qui (souvent) ne sont pas très dignes de confiance.

Manque d’accès aux services financiers

Les institutions financières fixent leurs propres règles et règlements au nom de la « sécurité ». Mais la paperasserie et la bureaucratie des banques et des intermédiaires vont souvent désavantager les gens plutôt que de les aider. La finance traditionnelle est pleine de restrictions économiques et géographiques qui empêchent les gens d’utiliser les services financiers.

Pensez aux comptes d’épargne qui récompensent les soldes élevés par de meilleurs taux d’intérêt, qui facturent des frais lorsque le solde est inférieur à un seuil minimum ou qui exigent des montants de transaction minimums. Dans de nombreuses régions, les modèles de prêts prédateurs exploitent les personnes qui cherchent à emprunter de l’argent. Même l’envoi d’argent d’un compte bancaire à un autre peut entraîner des frais de service. Essayez d’envoyer des fonds à l’étranger, et vous trouverez encore plus de restrictions (et de frais) mis en place par les intermédiaires.

La finance traditionnelle est centralisée, avec des institutions puissantes qui font de l’argent en faisant payer les utilisateurs pour des services, sans beaucoup d’alternatives viables. Mais tout n’est pas qu’une question de frais.

L’accès aux marchés financiers tels que les actions et les produits dérivés se réduit et devient dominé par les riches. Aux États-Unis, par exemple, les 10 % des ménages les plus riches possèdent plus de 85 % des actions, tandis que les 50 % des ménages les plus pauvres en possèdent moins de 1 %. Dans de nombreux pays, les gens n’ont même pas accès aux marchés boursiers. Tout cela démontre à quel point l’économie mondiale est réellement « fermée ».

La nécessité de faire confiance aux grandes banques

La finance traditionnelle repose également sur la confiance. Lorsque vous déposez de l’argent dans une banque, par exemple, vous faites confiance à cette institution pour garder vos actifs en sécurité et les retirer à votre gré. Cependant, une fois que vous avez effectué votre dépôt, les banques utilisent cet argent d’une manière qui ne vous plaît pas forcément. En réalité, le solde de votre compte n’est qu’un chiffre sur un écran. À tout moment, un certain pourcentage de ce solde est prêté à d’autres clients, investi, etc. Et en cas d’urgence, il n’est pas rare que les clients retirent des fonds en masse, un phénomène connu sous le nom de « ruée bancaire » (qui peut épuiser toutes les réserves de liquidités d’une banque).

La finance traditionnelle est vieille, lente, et construite sur un système de contrôle centralisé et d’accès inégal qui profite surtout aux riches. C’est une industrie qui est mûre pour les avantages de la décentralisation.

Avantages de la DeFi

Tout comme le Web3 est un rejet des géants du Web qui dominent Internet, la DeFi est un rejet des grandes banques qui en sont venues à dominer les marchés financiers.

La DeFi s’appuie sur des contrats intelligents, pas sur des intermédiaires. Elle est rapide et automatisée. Elle réduit considérablement les frais généraux et le risque d’erreur humaine. Elle élimine les institutions et les intermédiaires qui font payer les utilisateurs pour des services financiers de base. Il n’y a pas d’autorités centrales, de souscripteurs, d’agences gouvernementales, ni même de KYC (Know Your Customer [Connaissance du client], une méthode technique de vérification de votre identité). Il s’agit d’un système financier rationalisé, géré par (et pour) les gens ordinaires.

Mais un grand pouvoir s’accompagne d’une grande responsabilité. Les utilisateurs de la DeFi doivent être capables de gérer leurs propres actifs et de faire preuve de diligence avant d’utiliser les DApps DeFi. Il y a toujours le risque que des acteurs malveillants essaient de voler vos actifs, ou que des contrats intelligents défectueux donnent aux pirates la possibilité de les exploiter. Si quelque chose se passe mal dans la DeFi, il n’y a pas d’autorité centrale à laquelle se plaindre, ni de garants gouvernementaux ; il n’y a pas d’équivalent de la FDIC (ou Federal Deposit Insurance Corporation) du gouvernement américain dans la DeFi. Mais la popularité de la DeFi (et les milliards de dollars investis dans les protocoles DeFi) montre que de nombreux utilisateurs préfèrent placer leur confiance dans le code plutôt que dans les grandes banques.

Pour accéder à tous les avantages de la DeFi, les utilisateurs doivent également assumer certains risques. La bonne nouvelle, cependant, est que les protocoles DeFi deviennent plus faciles à utiliser et plus sûrs de jour en jour.

Que pouvez-vous faire avec la DeFi ?

La DeFi permet aux utilisateurs de profiter des mêmes produits qu’une banque ou une institution financière pourrait offrir, mais directement entre pairs. Il s’agit notamment de :

  • Paiements mondiaux
  • Commerce
  • Emprunts
  • Prêts
  • Produits dérivés

Comme vous pouvez l’imaginer, ces services sont quelque peu différents sans une autorité centrale comme une banque pour superviser l’ensemble du processus. Prenons l’exemple des prêts. Dans la finance traditionnelle, vous entrez dans une banque et demandez un prêt. La banque vous demanderait certaines données financières (comme vos revenus et votre score de crédit) avant de décider d’approuver ou de refuser votre demande ; le processus peut prendre des mois.

Dans la DeFi, cependant, contracter un prêt peut être aussi simple que de visiter une DApp DeFi, déposer un peu de crypto comme garantie et emprunter en retour instantanément. Et au lieu que les actifs empruntés proviennent d’une banque, ils proviendraient d’autres utilisateurs qui participent à l’écosystème en prêtant leurs actifs… et en gagnant des paiements d’intérêts pour le faire.

De même, les échanges entre pairs (DEX) sur les bourses décentralisées sont également facilités par les utilisateurs. Les gens fournissent des liquidités commerciales pour gagner des récompenses. Ensuite, les traders peuvent profiter de la liquidité crowdsourcée pour échanger entre les actifs. Sur un DEX, les échanges sont effectués via des contrats intelligents.

Ce ne sont là que quelques exemples de la manière dont les gens peuvent participer à la DeFi non seulement en utilisant des services financiers, mais aussi en les possédant et en les fournissant, ce qui est généralement réservé aux banques et aux institutions financières

Note aux lecteurs : les DEX ne doivent pas être confondus avec les échanges de crypto-monnaies centralisés (CEX), où une autorité centrale supervise les transactions, facilite les échanges et a le dernier mot sur ce qu’il advient des actifs des utilisateurs. Ces derniers peuvent être exposés aux mêmes problèmes (comme les ruées bancaires) que la finance traditionnelle. La négociation sur un DEX permet aux utilisateurs de conserver le contrôle exclusif de leurs clés privées, et donc l’auto-garde de leurs actifs.

Découvrez la DeFi avec le portefeuille Brave

La DeFi vise à rendre les services financiers moins chers, plus faciles et plus accessibles à tous. Et bien qu’il y ait de nombreux chemins dans la DeFi, vous n’avez besoin que d’un seul outil pour commencer : un portefeuille de crypto-monnaies en auto-garde.

Il existe un monde de produits financiers ouvert, sans autorisation et sans confiance. Commencez à l’explorer dès aujourd’hui, avec le portefeuille Brave.

Prêt à braver le nouvel Internet avec Brave ?

Brave a été conçu par une équipe de pionniers du Web axés sur les performances et la confidentialité. Aidez-nous à rendre la navigation meilleure.

close

Vous y êtes presque…

Plus qu'une minute avant d'accéder à la meilleure protection de la vie privée en ligne

Si votre téléchargement ne se lance pas automatiquement, .

  1. Télécharger Brave

    Cliquez sur Enregistrer dans la fenêtre qui apparaît, puis attendez que le téléchargement se termine.

    Attendez la fin du téléchargement (vous devrez peut-être cliquer sur « Enregistrer » dans une nouvelle fenêtre qui s’affichera).

  2. Ouvrez l’assistant d’installation

    Cliquez sur le fichier téléchargé en haut à droite de votre écran, puis suivez les instructions pour installer Brave.

    Cliquez sur le fichier téléchargé, puis suivez les instructions pour installer Brave.

    Cliquez sur le fichier téléchargé en bas à gauche de votre écran, puis suivez les instructions pour installer Brave.

    Cliquez sur le fichier téléchargé en haut à droite de votre écran, puis suivez les instructions pour installer Brave.

    Cliquez sur le fichier téléchargé, puis suivez les instructions pour installer Brave.

  3. Importez vos paramètres

    Pendant la configuration, importez vos favoris, extensions et mots de passe depuis votre ancien navigateur.

Besoin d’aide ?

Profitez d'une confidentialité renforcée absolument partout !

Téléchargez Brave mobile pour protéger votre vie privée où que vous soyez.

Download QR code
Cliquez sur ce fichier pour installer Brave Brave logo
Cliquez sur ce fichier pour installer Brave Brave logo
Cliquez sur ce fichier pour installer Brave Brave logo