Qu'est-ce qu'un NFT, et comment ça marche ?

Un NFT est un type d’actif numérique, semblable à une cryptomonnaie (avec toutefois quelques différences importantes). Les NFT sont le plus souvent associés à des œuvres d’art numériques uniques ou à d’autres objets de collection qui peuvent être « mintés » par un artiste ou un designer et vendus exclusivement à un seul acheteur (souvent en échange de cryptomonnaies). Mais leur spectre d’applications est beaucoup plus large que celui de l’art et des objets de collection.

Dans cet article, nous allons définir les NFT et expliquer ce à quoi ils peuvent servir aujourd’hui (nous ne prétendrons pas connaître toutes leurs utilisations futures possibles). Nous verrons également comment ils sont créés, achetés et vendus. Enfin, nous vous expliquerons comment vous lancer dans les NFT.

Qu’est-ce qu’un NFT ?

Le mot NFT est un acronyme qui signifie Non-Fungible Token, ou jeton non fongible. Les NFT peuvent être utilisés pour montrer que l’on possède un objet unique ou non interchangeable (un peu comme si l’on disait « cette voiture » plutôt que « une voiture »). Examinons les différents termes pour en savoir plus :

  • Fongible : Ce terme est généralement utilisé dans le contexte de l’argent et signifie simplement qu’une chose peut être échangée contre une autre de même valeur, parce qu’elle est définie par une valeur prédéfinie plutôt que par son caractère unique. Par exemple, un dollar américain peut être échangé contre n’importe quel autre dollar américain, car c’est cette valeur prédéfinie (1 dollar) qui le définit. En pratique, chaque dollar est identique et interchangeable.

  • Un dollar américain pourrait être considéré comme non fongible s’il était défini par son numéro de série unique ou son apparence unique, plutôt que par sa valeur monétaire.

  • Non fongible : À l’inverse, une chose non fongible est définie par un ensemble unique de propriétés (un numéro d’identification, par exemple, ou une image) plutôt que par sa valeur. Ainsi, un tableau ne peut pas être échangé contre un autre tableau, car chacun a des caractéristiques spécifiques et peut avoir une valeur différente (selon la qualité de l’œuvre d’art, son état et sa valeur estimée). Il est unique et non interchangeable.

  • Jeton : Un jeton est un symbole de propriété. Les NFT permettent de transformer en jetons (ou de « minter », nous y reviendrons) des objets tels que des œuvres d’art numériques et des objets de collection, mais aussi des objets du monde « réel » comme des voitures, des maisons et même des tableaux qui existent vraiment. Ainsi, un jeton peut à la fois être considéré comme un certificat d’authenticité et un acte de propriété.

Les NFT sont sécurisés par une blockchain, ce qui signifie qu’ils ne peuvent pas être volés dans la mesure où personne ne peut modifier leur inscription sur le registre. Même s’il est facilement possible de reproduire (ou « copier ») l’image d’un NFT, il est impératif d’obtenir l’autorisation du créateur ou du propriétaire.

Quels sont des exemples de NFT ?

Comme nous l’avons vu plus haut, les NFT peuvent être utilisés pour presque tout, même pour des objets uniques dans le monde réel. Mais comme les NFT et la blockchain n’en sont qu’à leurs débuts, ils sont pour l’instant principalement utilisés pour les objets de collection numériques. En voici quelques exemples :

  • Une œuvre d’art numérique (comme une image, une chanson, ou autre)

  • Un objet de collection numérique (comme un gif)

  • Un tweet original, une publication sur un réseau social, ou une vidéo

  • Une adresse de site Web (plus précisément une adresse sur un domaine .crypto)

  • Une licence ou une certification

  • Un bien immobilier

  • Un billet pour un concert ou un événement sportif

Comment les NFT sont-ils créés ? Comment fonctionnent-ils ?

Les NFT reposent sur la technologie blockchain. La blockchain a déjà été présentée en long et en large, nous n’allons donc pas nous y attarder ici. Mais voici une courte définition pratique :

  • La blockchain est tout simplement une sorte de base de données, parfois appelée « registre distribué ». Au lieu d’être hébergée par une autorité centrale, une blockchain utilise généralement un réseau pair à pair décentralisé (ce qui signifie qu’elle peut être hébergée sur des milliers d’ordinateurs différents). Elle est considérée comme intrinsèquement sûre, dans la mesure où toute transaction ou modification apportée à cette liste toujours plus longue d’enregistrements doit être validée par tous les ordinateurs qui hébergent le registre.

Un NFT est créé (ou « minté ») lorsque son créateur saisit pour la première fois son identifiant unique dans une blockchain accessible au public. Les NFT ne peuvent avoir qu’un seul propriétaire à la fois : si le créateur vend l’actif (ou en transfère la propriété d’une autre façon), un nouvel enregistrement est ajouté à la blockchain pour signaler ce transfert. Le nouveau propriétaire devient le seul propriétaire et a le droit d’utiliser l’actif comme bon lui semble. L’identifiant unique et d’autres métadonnées propres à ce jeton (et uniquement à ce jeton) sont utilisés pour attester de cette propriété, et l’identité du propriétaire actuel doit pouvoir être vérifiée.

Le propriétaire d’un NFT peut prouver qu’il possède l’exemplaire original de l’actif, puis choisir de le conserver, de le vendre ou d’autoriser son utilisation sous licence (comme dans le cas d’une reproduction d’une œuvre d’art). Dans certains cas, l’actif sous licence (comme une œuvre d’art) peut générer des royalties pour le créateur, le propriétaire, ou les deux.

Il est également important de retenir que les NFT reposent sur le concept de rareté. Dans le monde réel, il n’existe généralement qu’un seul exemplaire d’un tableau célèbre ; sa valeur provient de son caractère unique et du fait que le créateur n’en a produit qu’une seule version.

Dans le monde des actifs numériques, cette rareté dépend également du créateur. Mais le créateur peut choisir le nombre de versions à minter, et donc déterminer la rareté. S’il s’agit de billets de concert, un créateur peut en minter 500 ; dans le cas d’une œuvre d’art numérique, il peut choisir de n’en minter qu’un seul exemplaire. Dans les deux cas, la valeur est liée à la rareté de l’actif.

Faut-il investir dans les NFT ?

Comme dans le monde réel, la valeur d’un actif numérique et l’évolution de cette valeur dans le temps dépendent de nombreux facteurs, notamment :

  • L’état actuel du marché pour cet actif

  • La qualité de l’actif

  • La popularité du créateur ou de l’artiste

  • La rareté des œuvres de ce créateur ou de cet artiste

Tout comme celle d’une œuvre d’art, la valeur d’un NFT peut grandement fluctuer. Et n’oubliez pas : certains NFT sont liés à des actifs physiques (comme le titre de propriété d’une maison) ou à des expériences (comme des billets de concert) plutôt qu’à des actifs numériques, ce qui complique encore davantage le choix d’investir dans les NFT ou non. N’oubliez pas non plus que certains actifs peuvent valoir la peine d’être achetés simplement parce qu’ils représentent quelque chose pour vous, plutôt que pour leur potentiel d’appréciation.

Si vous choisissez d’acheter des NFT, assurez-vous de le faire en utilisant un portefeuille de cryptomonnaies sécurisé afin de protéger votre investissement.

Où acheter des NFT ?

Presque tous les portefeuilles de cryptomonnaies vous permettront d’acheter, de stocker, d’envoyer ou d’échanger des NFT. Ils vous donneront également accès à des marketplaces de NFT comme OpenSea, Rarible, Foundation, SuperRare, et d’autres encore.

Le portefeuille Brave, par exemple, est une excellente option. Il est directement intégré au navigateur de confidentialité Brave au lieu d’être une extension à télécharger. Les extensions de navigateur sont faciles à usurper, exposant les utilisateurs à des risques de vol, de phishing et de fuite de leurs données. Les portefeuilles natifs sont beaucoup moins touchés par ces problèmes. Vous souhaitez en savoir plus ? Regardez cet excellent TedTalk sur les NFT et ce qu’ils peuvent offrir.

Lancez-vous avec le portefeuille Brave !

Ready to Brave the new internet?

Brave is built by a team of privacy focused, performance oriented pioneers of the web. Help us fix browsing together.

close
close

Vous y êtes presque…

Plus qu'une minute avant d'accéder à la meilleure protection de la vie privée en ligne

Si votre téléchargement ne se lance pas automatiquement, .

  1. Télécharger Brave

    Cliquez sur Enregistrer dans la fenêtre qui apparaît, puis attendez que le téléchargement se termine.

    Attendez la fin du téléchargement (vous devrez peut-être cliquer sur « Enregistrer » dans une nouvelle fenêtre qui s’affichera).

  2. Ouvrez l’assistant d’installation

    Cliquez sur le fichier téléchargé en bas à gauche de votre écran, puis suivez les instructions pour installer Brave.

    Cliquez sur le fichier téléchargé en haut à droite de votre écran, puis suivez les instructions pour installer Brave.

    Cliquez sur le fichier téléchargé, puis suivez les instructions pour installer Brave.

  3. Importez vos paramètres

    Pendant la configuration, importez vos favoris, extensions et mots de passe depuis votre ancien navigateur.

Besoin d’aide ?

Profitez d'une confidentialité renforcée absolument partout !

Téléchargez Brave mobile pour protéger votre vie privée où que vous soyez.

Download QR code
Brave logo Cliquez sur ce fichier pour installer Brave
Cliquez sur ce fichier pour installer Brave Brave logo